C’est à proximité de la célèbre réserve animalière du Masaï Mara que le drame s’est produit. Un touriste belge a été piétiné à mort par un éléphant, a déclaré la police locale. Selon un officier de police sous couvert d'anonymat, l’homme a été grièvement blessé par l'éléphant et a malheureusement succombé à ses blessures au Centre de santé Talek.

Il s’agirait du second accident en un mois dans le pays. D’après le quotidien kényan The Standard, un autre accident similaire a coûté la vie à un élève kenyan du secondaire mardi dernier, tué par un éléphant, sur le chemin de l'école. Par ailleurs, un italien a été lui aussi écrasé par un éléphant dans le parc national de Tsavo situé au sud-est du Kenya, alors qu'il essayait de prendre une photo du mammouth.

Le Kenya Wildlife Service (KWS) a déclaré dans un communiqué mercredi qu'une sécheresse féroce saisissant le pays poussait la faune à se retirer loin de leurs habitats traditionnels à la recherche de nourriture et d'eau, les mettant de plus en plus en contact avec les humains. «Des cas enregistrés par le KWS montrent une augmentation des incidents signalés par rapport aux années précédentes, les plus notables étant les attaques contre les personnes, la destruction des biens, la prédation du bétail et les ravages des cultures». Le KWS a averti que ces interactions étaient susceptibles d'augmenter et a appelé à la prudence dans les zones considérées à haut risque.

Source: www.dailymail.co.uk