Après la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, la France menace d’imposer des sanctions internationales ainsi que d’autres mesures punitives. Le meurtre a eu lieu à l’intérieur de son consulat à Istanbul, reconnaît l’Arabie Saoudite. Cependant, la communauté internationale n’est pas convaincue par la version de Riyad. Lors de son entretien téléphonique avec le roi saoudien Salman, Emmanuel Macron a exprimé de graves inquiétudes concernant cet assassinat.

Si le rôle de l’Arabie saoudite est prouvé par les services de renseignements français dans cette affaire, la France prendra les mesures nécessaires à cet effet, à savoir la limite de la vente d’armes au pays du Moyen-Orient. La France suit le dossier de près, a indiqué Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement libanais. Le ministère français des Affaires étrangères n’a pas manqué de condamner « fermement » le meurtre. Par conséquent, le voyage du ministre des Finances, Bruno Le Maire, a été annulé alors qu’il devait s’y rendre pour une conférence économique.

L’Arabie Saoudite a, dans un premier temps, nié la mort de Khashoggi, mais a confirmé plus tard que le journaliste a été tué dans ses locaux consulaires à Istanbul à la suite d'une bagarre le mardi 2 octobre. Cependant, le président turc Recep Tayyip Erdogan refute complètement cette affirmation qu’il qualifie de « meurtre prémédité». Une quinzaine de ressortissants saoudiens se seraient rendus à Istanbul avant le drame, a-t-il confirmé. Les informations ont permis de savoir que Khashoggi s’était rendu ce jour-là au consulat d'Arabie saoudite afin de rassembler des papiers pour pouvoir se marier avec sa fiancée Hatice Cengiz. Ne le voyant pas sortir du bâtiment, elle avait déclaré la disparition de Khashoggi.

Le prince héritier saoudien Mohammad bin Salman condamne et qualifie la mort de Khashoggi comme étant douloureuse autant pour tous les Saoudiens que pour le reste du monde. « La pire dissimulation jamais subie », selon le président des États-Unis, Donald Trump en faisant allusion à la tentative de Riyad de camoufler le meurtre de Khashoggi. Une enquête a été réclamée par de nombreuses organisations internationales et différents dirigeants afin d’en savoir davantage sur cette affaire.

Source: Business-standard.com