Au moins onze personnes ont péri dans la tempête qui a touché l’Italie. Certaines parties de l’Europe ont été balayées par le mauvais temps, laissant les automobilistes et les touristes bloqués en pleine route en raison des vents violents. Des milliers de personnes qui se trouvent dans le sud et le centre de l'Europe ont été privées d'électricité. La forte tempête a provoqué des inondations, déracinant les arbres.

Selon les autorités de la protection civile, le bilan est passé de neuf à onze morts. Les régions montagneuses en France et en Italie ont également été masquées par une couche de neige épaisse. Des touristes ont été coincés dans leurs hôtels et des centaines de conducteurs ont été piégés dans leurs véhicules. La tempête accompagnée par des vents violents pouvant aller jusqu’à 180 km/h a inondé Venise. Angelo Borrelli, directeur de l'agence nationale de protection civile a déclaré qu’il s’agit là de l’une des situations météorologiques les plus complexes des 50 dernières années.

Sous la pression, un barrage à proximité de Gênes s’est rompu. Des yachts de luxe ont échoué dans le port de Rapallo. Les témoins racontent les événements et qualifient cette catastrophe comme étant un tsunami. Les médias italiens déclarent qu'environ 170 personnes dont des touristes et employés d'hôtel, ont été pris au piège par de fortes chutes de neige au col du Stelvio, à la frontière suisse. Dans le Friuli Venezia Giulia, les autorités locales ont déclaré que 23 000 personnes étaient privées d’électricité.

En France, plus de 1 000 conducteurs ont été bloqués dans leur voiture pendant la nuit dans les montagnes du Massif Central en raison des tempêtes de neige. Près de 400 autres personnes ont été bloquées à la gare principale de Lyon dans des wagons de train. Environ 60 000 foyers de l’est et le centre du pays sont toujours privés d’électricité dans la soirée de mardi. Des aéroports et des ports ont dû être momentanément fermés sur l’île corse de la Méditerranée.

Source: Gulfnews.com