images avis de décès emojiLa dernière volonté d’une espagnole était de mettre un visage émoticône avec un œil clignant et la langue tirée sur son avis nécrologique. La famille, respectant son souhait, a fait publier l’avis de décès de la grand-mère comme tel dans un journal local El Periodico de Catalunya le jour suivant sa disparition.

Avant son décès, Carmen Bustamante Barango avait demandé à ses enfants de mettre son émoticône favori, celui avec un œil qui cligne et une langue tirée, et non avec une croix dans l’avis mortuaire pour qu’on puisse se souvenir d’elle, a rapporté le quotidien national ABC. Elle s’est éteinte à l'âge de 75 ans à Barcelone le vendredi 27 mai 2016, sa progéniture a immédiatement transmis sa demande au journal pour que l’avis soit publié comme ce qu’elle a souhaité.

Le faire-part a ainsi été publié avec le graphique effronté, souvent associé à des messages électroniques ou des publications sur le web, à la page 38 du journal local et sur son site internet. Dans l’annonce, son fils Roman Zabal a écrit « Elle a terminé son voyage dans ce monde à 75 ans, à son domicile, face au stade de l'Espanyol Barcelone » ; « Merci à ceux qui ont fait ce voyage de lumière, de générosité avec elle…». Selon Zabal, la défunte communiquait avec ses enfants via l'application de messagerie instantanée WhatsApp en utilisant régulièrement son émoticône favori, le visage avec l’œil clignant et la langue tirée.  

La cause de la mort de Carmen Bustamante Barango, qui était un personnage et une grand-mère qui n'a jamais cessé d'être une enfant d’après son fils, reste inconnue. Cette dernière volonté hors du commun est la première pour le journal El Periodico de Catalunya, qui n’avait jamais traité une demande similaire auparavant.

Source: www.huffingtonpost.com